Les récipiendaires de la Légion d'Honneur


 

 

 

 

 

 

Legionhonneur

 

Les enfants de St Ciers du Taillon

décorés de la Légion d'honneur

 

 

 

BONPAIN Jeanchevalier le 19.09.1813

Officier d’infanterie, était capitaine au 13ème régiment d’infanterie en 1813 et a fait toutes les campagnes de la Révolution, du Consulat et de l’Empire.

 

DROUARD Maurice Edmond (1891 – 1974) chevalier le 03.10.1968 

Agriculteur , ancien combattant

Mobilisé dans l’infanterie en 1914, a été blessé 2 fois au cours de la guerre. S’est vu remettre sa Légion d’honneur en 1968 par l’Amiral Meyer –

Médaille militaire ; Croix de guerre 14/18 (2 cit.)

 

HERAIL Albert, né le 05.08.1879, chevalier le 25.10.1918

Officier de cavalerie

Engagé à 18 ans, il entre à l’école de cavalerie en 1908. Promu lieutenant d’active le 04.09.1917, il a toujours servi dans la cavalerie du 5ème régiment de chasseurs d’Afrique, 8ème régiment de cuirassiers,  & 7ème régiment de chasseurs .

Croix de guerre 14/18 (4 citations)

 

MOREAU Julien, Régis, (11.10.1889 – 01.09.1972) chevalier 14.02.1951

Agriculteur, ancien combattant, élu local

Maire de St Sornin de Conac de 1944 à 1952

Croix de guerre 14/18

 

POTTUT Etienne, Jacques (27.05.1785 – 19.09.1870) Chevalier le 04.04.1815

Engagé au 7ème régiment de chasseurs à cheval en 1804, il participe aux campagnes de la grande armée en Allemagne et en Espagne de 1806 à 1814, au cours desquelles il est plusieurs fois blessé. Est nommé lieutenant pendant les Cents jours.

 La légion d’honneur lui est retiré par Louis XVIII et restituée le 17.03.1832 par Louis Philippe.

 

POUPARD Jean Ferdinand (25.06.1889) Chevalier le 02.05.1921

Officier d’artillerie

Mobilisé le 1er.08.1914 au 58ème régiment d’artillerie, il est nommé sous-lieutenant en 1916. Observateur pilote, il s’est particulièrement distingué lors de l’offensive des Flandres.

Croix de guerre 14/18 (4 citations)

 

ROUDIER Pierre Barthélémy (12.02.1776 – 15.11.1858) – officier le 24.12.1819

Officier

Aide de camp du Général Maison en Belgique en 1814, colonel en 1819, a fait toutes les campagnes napoléonniennes.

 

SABOURAULT Paul (16.08.1908 – 12.08.2001) Chevalier ? 

Officier de l’armée de l’air

Apprenti mécanicien, il suit les cours de formation des sous-officiers du personnel navigant en 1933. En 1939, adjudant-chef qualifié pilote de bombardement. Le 14 juin 1940, son avion est abattu, il a les bras et jambes cassés ; c’est un chirurgien allemand qui le soigne à Bourges. En 1941, il rejoint l’AFN et s’engage dans les FFL. Il sera sous-lieutenant en 1945 et fera campagne en Indochine. Il totalise 3250 heures de vol. A la retraite, il se consacre à la pratique de la reconstitution de planeurs à l’Arvers Club.

Indochine ; Croix de guerre 39/45 (1 palme)

 

LAURENT Théodore Alphonse  - Chevalier le 05.07.1925

(né à Saint Dizant du Gua 19.12.1885 , marié à St Ciers du Taillon en 1908, décédé le 08.02.1941)

Ancien combattant – Invalide de guerre

Mobilisé comme soldat au 206ème régiment d’infanterie, il sera blessé en 1916 à la Côte 304 à Verdun et aura les deux pieds arrachés. « Soldat modèle d’un dévouement absolu, blessé grièvement au cours d’un combat à la grenade, a montré le plus grand courage en continuant à encourager ses camarades » ; Il sera amputé des deux jambes. En 1925, après avoir passé 9 ans dans les hopitaux pour des soins, il dut vendre sa boulangerie.

Médaille militaire ; Croix de guerre avec palme.

 

 

Sources : Mémorial de la Légion d'Honneur en Charente- Maritime, 
édité par la section d'entraide des membres de la Légion d'Honneur
section de Charente-Maritime

 

 

Accueil